Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
/ / /

Pendant des siècles, par millier, des hommes et des femmes ont été torturés, mis à mort, accusés de sorcellerie: on les rendait responsables de cauchemards, d'une mauvaise récolte, de la mort du bétail ou de bébés, de maladies et de toute mort suspecte...Pendant 3 siècles, du XVe au XVIIe siècle, 4O OOO hommes, femmes, enfants, ont été condamnés à mort pour actes de sorcellerie. Deux cent cinquante personnes en seulement deux ans mourront en Angleterre suite aux poursuites judiciaires d'un seul inquisiteur.

 

Voici la passionnante enquête criminelle que mena Linda Caparoel spécialiste en psychologie comportementale à New  York avec l'aide d'historiens sur les sorcières de Salem et que nous révèle Arte Documentaire :

En 1692, près de la ville de Salem (Massachusetts), plusieurs jeunes filles présentent des symptômes inquiétants : victimes de vertiges, d'hallucinations et de délires, elles accusent trois femmes de les avoir ensorcelées, puis envoient bientôt des dizaines de prévenus devant un tribunal expéditif. Au total, seize femmes et trois hommes seront exécutés par les puritains de Salem. Linda Caporeal, spécialiste en psychologie comportementale, veut étudier le cas de ces jeunes filles; au départ, elle aussi croit à la thèse d'un historien selon laquelle des jeunes filles hystériques désiraient attirer l'attention sur elles, et que cela, dans l'ambiance superstitieuse de l'époque aurait débouché sur une crise d'hystérie collective. Cependant, très vite, elle réalise en étudiant les rapports des procès, qu'elles ne pouvaient pas avoir simuler tous les symptômes qu'elles présentaient,:elle a donc cherché une cause organique.

  - Elle s'aperçoit que la majorité des malades sont tous localisés dans la même zone géographique, dans une zone marécageuse,  alors que ceux habitant du côté au dessus de la rivière et en zone sèche sont épargnés. Les symptômes présentés par les "ensorcelés" de Salem sont les mêmes que ceux décrits dans un premier procès de sorcellerie en Angleterre, presque 100 plus tôt, en 1589 près de Cambridge:

Les cinq filles d'une même famille et les servantes présentent un mal étrange: des crises convulsives, des hallucinations d'animaux sauvages, des douleurs violentes, des maux de ventre, des sensations de piqûres d'aiguille multiples. Les sorcières ont la réputation d'envoyer des visions d'animaux sauvages pour obliger leurs victimes à conclure un pacte avec le diable. Ne pouvant expliquer ces symptômes, les médecins appelés au chevet des malades, concluent comme le représentant de l'église à un "envoûtement" bien que plusieurs d'entre eux soient septiques. A partir de là une enquête judiciaire est ouverte, une femme, Alice Samuel est désignée et soumise à la question. Elle sera torturée pendant un an, brûlure, coups, mutilation, on la fait saigner car le sang de la sorcière qui coule est censé soulager les malades. Au bout d'un an elle avoue, elle sera pendue avec son mari et sa fille.

Les jeunes filles "ensorcelées" de Salem, présentent les mêmes symptômes: contractures musculaires, le corps s'arque au point que la tête de l'une d'elle "touche pratiquement ses pieds". Elles souffrent de fourmillements sous la peau, de sensation d'aiguilles, ont des hallucinations d'animaux chimériques terrifiants. Mais bientôt des symptômes apparaissent chez un grand nombre d'habitants, des bébés meurent, le bétail est touché également, un grand nombre d'habitants se plaingnent de cauchemards. Les dénonciations se multiplient:

150 personnes sont emprisonnés, 19 refusent de se déclarer coupables et seront condamnés à être pendus.

 

Ces symptômes rappelle à Linda Caporael, les symptômes provoqués par le LSD qu'elle put observer à l'époque où elle était étudiante dans les années 60 suite à un "bad trip". Hors le LSD contient en partie, un alcaloïde extrait de l'ergot de seigle.

L'ergot de seigle est un champignon qui parasite 17 céréales dont l'orge et le seigle principalement. Il lui faut un sol humide, hors la communauté puritaine de Salem cultivait le seigle en zone marécageuse, et le seigle alimentait les hommes et le bétail, ce qui explique que les deux présentaient des signes d'intoxication à l'ergot de seigle, et les deux années des cas "d'envoûtement" se produirent après un printemps humide et chaud en 1691 et l'été orageux, un climat favorable à l'apparition de l'ergot de seigle.

L'ergot de seigle contient des alcaloïdes très toxique notamment l'ergotamine dont le chimiste Albert Hoffman tirera l'ergométrine, utilisé dans le méthergin en obtrétrique, après un accouchement ou une fausse couche, pour contracter le muscle utérin et arrêter une hémorragie utérine, ou encore la dihydroergotamine qui traite les migraines, l'ergotamine a une action vasoconstrictive sur les artères et artérioles, pouvant même entraîner la gangrène d'une extrémité d'un membre qui n'est plus vascularisé; ce qui explique, les vertiges, les sensations de fourmillements sous la peau, les sensations cérébrales bizarres décrits par les patients. D'autre part le LSD est un dérivé synthétique de l'acide lysergique qui est aussi un alcaloïde du seigle. Au cours de ses recherches, accidentellement Albert Hoffman renversa une petite quantité d'une distillation d'ergot de seigle, de retour chez lui il fut pris de vertige et d'hallucinations.

- La première accusation de sorcellerie lancée à Salem, le fut après qu'un chien présenta des symptômes inquiétants après qu'on lui ait fait avaler un morceau de pain imbibé d'urine de la présumée sorcière... Voilà donc la triste preuve du retard de la médecine du fait des explications irrationnelles de la religion. J'ai eu moi même dans ma jeunesse des témoignages de personnes âgées me disant que l'urine était utilisée pour nettoyer les meubles cirés avant de les recirer, et même qu'elle améliorait l'affinage des tomes qu'on essuyait avec un chiffon imbibé d'urine! L'usage que l'on faisait de l'urine peut donc expliquer qu'en cas d'infection urinaire, on ait pu voir dans l'urine un révélateur de la nature malveillance d'une femme, la preuve qu'elle était sorcière. Mais dans le cas présent, bien évidemment c'est le pain contaminé par l'ergot de seigle qui a empoisonné le chien, et non l'urine, un esprit rationnel et observateur, comme il en existait dans certaines civilisations pré-chrétienne, l'aurait compris.

 

- Une historienne établit une carte d' Europe localisant les villes où lieu les grandes chasses aux sorcières: toutes sont situées dans des régions où l'on cultivait le seigle et non le blé comme céréale de base de l'alimentation.

 

- La dernière intoxication collective provoquée par l'ergot de seigle, date de 1960 à Pont St Esprit en France, des victimes témoignent d'hallucinations d'animaux sauvages, des serpents, des ours, des tigres...des plantes qui prennent l'apparence d'animaux, des sensations d'aiguille sous la peau, et des convulsions. Pris de délire un homme menaçait les passants de son fusil, une femme voulut se jeter par la fenêtre, il y eut de nombreuses hospitalisations, voir en hôpital psychiatrique, et quatre décès dont un jeune homme de 20 ans en bonne santé, ainsi que les deux conjoints d'un couple de passage chez un ami, tout trois intoxiqué par ce pain. Les symptômes observés à Pont St Esprit rappellent ceux décrit pour les "ensorcellés" de Salem. Un chien également consomma ce pain, il mourut la gueule en sang, se cassant les dents sur des cailloux.

 

-Mais l'ergot de seigle est peut être responsable de bien d'autres victimes sacrificielles depuis la nuit des temps:

 En parallèle, ce documentaire explore les découvertes récentes à propos de l'"homme de Grauballe", un cadavre datant de l'âge du fer, il y a 2000 ans retrouvé dans une tourbière au Danemark. Avant d'être jeté dans la tourbière, Il avait été tué avec une violence extrême, il présentait à la fois une fracture du crâne et il avait été égorgé d'une oreille à l'autre largement, l'oesophage avait été sectionné et la largeur de la plaie allait de la première à la troisième vertèbre cervical, son estomac contenait de l'ergot de seigle et la chromatographie montra qu'un alcaloïde de l'ergot avait bien diffusé dans la muqueuse intestinale et donc qu'au moment de sa mort il était probablement sous l'effet des alcaloïdes de l'ergot...A cette époque, les druides représentaient l'autorité à la fois spirituelle et civile, ils étaient sensés comprendre le monde des esprits, sans doute l'agitation ou les convulsions de cet homme donnaient à croire à la "possession de son corps" par un démon, et donc il fallait l'assassiner et se débarasser de lui rapidement avant que le démon ne prenne possession d'un autre corps.  Dans ma jeunesse, une personne âgée m'avait parlé de la croyance  aux "démons", qui pouvaient animer un mort, sans doute des phénomènes de raidissement post mortem, ou bien des états comateux.

- Mais souvenons nous du passage biblique au cours duquel Jésus ressucite Lazare:

 

Jésus, frémissant de nouveau en lui même, se rendit au sépulcre. C'était une grotte, et une pierre était placée

 

devant. Jésus dit: Otez la pierre. Marthe, la soeur du mort, lui dit: Seigneur, il sent déjà, car il y a quatre jours qu'il

 

est là. il cria d'une voix forte: "Lazare sors!" Et le mort sortit les pieds et les mains liés de bandes, et le visage

 

envelloppé d'un linge. Jésus dit: Déliez le et laissez le aller. Jean 11- 38 à 44-

 

- Hors, en Palestine de cette époque on cultive l'orge et le blé, lazare est pauvre, et l'orge, moins cher que le blé, est la nourriture des pauvres. L'orge, est avec le seigle une des céréales le plus touchée par l'ergot. Il n'est pas impossible que des mourants ou comateux aient été considérés comme des morts agités par des démons, notamment en cas de convulsions, et enfermés dans des tombeaux encore vivants. Jésus était un guérisseur qui "chassait les démons", et ils envoyaient également ses apôtres les chasser en son nom. Un autre de ses mérites consista peut être à vouloir chasser les démons même chez ceux tenus pour mort en ce temps là. Celà peut aussi expliquer les vertus de purification par le jeûne: en supprimant l'absorption d'aliment contaminé, le malade s'améliorait.

 

Quand on voit les ravages des superstitions religieuses qui se nourrirent pendant des siècles, des millénaires, de l'ignorance, on ne peut que désespérer de voir que certains ferment les yeux sur les découvertes de la science, et par peur de l'inconnu, s'accrochent encore à des superstitions ou croyances religieuses d'un autre âge.

- De nos jours, une véritable spiritualité ne peut se concevoir qu'à la lumière de la science. C'est ce que se propose de faire le mouvement religieux écolobabiste: La religion des partisans de la Vie: l'écolo-babisme

 

Partager cette page

Repost 0
Published by

Présentation

  • : Cartographie
  • Cartographie
  • : cartographies géopolitiques crées d'après le roman "le temps des révélations".voir site: http://marie_jeanne_ jourdan.publibook.com Roman à thèmes: sociologie, philosophie religieuse, cataclysme planétaire et organisation sociale à l'échelle planétaire permettant d'y faire face.
  • Contact

Profil

  • mariejeannejourdan
  • Ce blog décrit le monde utopique des "écolo-babistes", d'après le roman le temps des révélations, édition site publibook.
  • Ce blog décrit le monde utopique des "écolo-babistes", d'après le roman le temps des révélations, édition site publibook.

Recherche

Archives

Pages