Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
/ / /

Dans l'article Evolution: l'homme n'est pas un grand singe. , nous avons exposé les arguments pouvant mettre en doute la parenté homme-singe.

Et comment l'homme et le singe avait eu plutôt une évolution convergente, l'ancêtre de l'Australopithèque étant plutôt un ursidé, tous deux étant des plantigrades(marchent avec le tarse du pied à plat et une assise forte du talon).

 

Cet ancêtre, c'est le Panda géant qui s'en approche le plus, lui même ayant un ancêtre au crâne deux fois plus petit, et vivant il y a deux à deux millions et demi d'années. C'est probablement la lignée de cet ancêtre qui en Afrique a évolué, il y a plus de quatre millions d'année vers australopithèque. 

Souvenons nous de l'existence de deux évolutions parallèles chez les mammifères, en deux sous classes: celle des placentaires, et celle des marsupiaux: grande similitude anatomique(tigre marsupial, loup marsupial de Tasmanie, et de nombreux herbivores) sans filiation pour autant, mais évolution parallèle.

 

Examinons maintenant l'anatomie du Panda et sa gestation ainsi que la période néonatale:

 

- Chez le Panda géant, la nidation est différée et durant cette périodel'oeuf reste dans l'utérus 45 jours à 4 mois avant l'implantation. Le nouveau né ne pèse qu'1/900 e du poids de l'adulte. Il ne rampe qu'à plusieurs semaines, émet des sons pour communiquer, la mère lèche fréquemment son nouveau né pour l'aider à uriner, déféquer, il passe ses jours à dormir et s'allaiter *

-Il y a donc chez le Panda des éléments en faveur d'une évolution d'un ancêtre marsupial vers la néoténie( pas de poche marsupial car la gestation ne s'arrête pas au stade embryonnaire comme le marsupial mais à un stade immature comme un prématuré d'un placentaire). D'autre part, la néoténie se retrouve également chez l'homme et le nouveau né panda très dépendant de sa mère n'est pas sans rappeler le nouveau né humain. Et la taille du nouveau né Panda par rapport à l'adulte n'est pas sans rappeler la larve embryonnaire des marsupiaux. 

 

-" En ce qui concerne la tête(du panda), elle est exceptionnellement large ce qui donne une grande puissance aux muscles de la mâchoire. Ces muscles puissants qui articulent les mâchoires sont attachés à une crête sagittale en saillie qui apparait chez l'adulte. En effet la modification de la musculature masticatoire par le régime herbivore(bambou) a profondément modelé le crâne du Panda: la crête sagittale et l'arcade zygomatique ont un développement considérable"*.

 

- De même le Panda, par une modification d'un os du carpe, le sésamoïde, a un "faux doigt" opposable aux cinq autres doigts ce qui lui permet de tenir le bambou. Mais si le Panda est essentiellement herbivore(bien que tuant occasionellement de petits mammifères), il ne digère cependant pas la cellulose contrairement à d'autres herbivores, si bien qu'il ne digèrerait que 17°/° du bol végétal.

- On peut imaginer qu'en Afrique, suite à un déficit protéïque par sous alimentation provoquée par une sècheresse lors d'un changement climatique,  la crête n'a pu se faire, et les fontanelles chez le jeune l'ont remplacé, la gestation s'est prolongé par sélection naturelle pour réduire la période de fragilité osseuse du crâne, tout en conservant un caractère néoténique mais moins important. Cet ancêtre aurait pu être frugivore, mais sans doute, les marsupiaux, comme ce fut le cas tout au long de l'évolution, étaient dominé par les placentaires, chimpanzés en l'occurence. Et si la femelle Panda sacrifie un petit sur les deux d'une portée, c'est peut être du fait que la néoténie, la présence d'un crâne fragile,  ne lui permette pas d'en élever deux.

Le changement climatique engendra un changement alimentaire, l'alimentation devint plus carnée, ce qui permit de combler les carences et donc le développement cérébral qui avait commencé avec la néoténie qui engendre une grande stimulation maternelle.

Le Panda, bien que n'ayant pas de poche marsupial, cache son petit prématuré dépourvu de poils sur une grande partie du corps sous son aisselle. Rappelons également que chez l'ours d'Europe les nouveau nés ont un aspect immature bien que moins important que chez le Panda. L'explication la plus logique à tout cela est que l'ours des cavernes était un placentaire, tandis que les descendants des petits ours du Miocène était des marsupiaux de taille bien inférieur aux placentaires. Peut être y eut-il hybridation entre un ours placentaire et un marsupial de taille bien inférieur, ce croisement devint possible du fait d'une cohabitation entre les deux espèces, peut être du fait d'un comportement mâle dominant chez ces ours placentaires et harem de femelles comme chez le gorille, les mâles de rang inférieur cherchèrent à s'accoupler avec des ourses marsupiales de bien plus petite taille aboutissant à une communauté ayant un dymorphisme sexuel très marqué. certains couples devinrent fertiles suite à une monogamie engendrant des échanges importants par voie sexuelle de virus dont certains interférèrent jusqu'à rendre compatible les deux génomes des deux sous classe de mammifères. Peut être même que certains virus sont apparus de cette manière: par effraction cutanée lors de rapports traumatisants entre des partenaires appartenant à des espèces différentes, la destruction de cellules nuclées ayant pénétrées par effraction cutanée aboutit à la libération d'ARN mitochondrial qui se fragmenta et se réorganisa en virus. La fertilité apparaissant liée à la monogamie, la monogamie devint de règle(de même que chez le chimpanzé) chez cette nouvelle espèce, les australopithèques. Les premiers hybrides de ces unions, des chimères héritaient donc d'une partie des caractères propres de chaque espèces, et ces chimères dont un grand nombre étaient stériles et disparurent, fixèrent les caractères d'une espèce néoténique: la physiologie placentaire l' emporta, mais les petits naissaient à un stade prématuré, le comportement marsupial chez certaines femelles permit l'apparition d'une nouvelle lignée: les proto-Panda, ancêtre des australopithèques robustes primitifs.

 

 

- Ainsi donc, le passage à un régime essentiellement à base de pousse de bambou d'un descendant d'un ours omnivore du miocène permit le développement de puissants muscles masticateurs par l'apparition de la crête sagittale sur laquelle ils s'attachaient(principe du levier), puis une probable absence d'ossification de la crête sagittal cranienne chez les premiers australopithèques descendant d'un proto- Panda géant, ainsi que la stimulation maternelle de l'enfant unique et prématuré, ont donc contribué au dévelopement cérébral et la néoténie est apparue comme un élément positif pour le développement cérébral. L'apparition d'espèces néoténiques serait la conséquence de la naissance de chimères par hybridation entre des placentaires et des marsupiaux par rapprochement des génomes par des virus intégrant le génome et permettant le rapprochement génétique des deux espèces. 

 

 

                           -Ainsi c'est engagé la voie vers l'hominisation-








références:

 

 

 

Partager cette page

Repost 0
Published by

Présentation

  • : Cartographie
  • Cartographie
  • : cartographies géopolitiques crées d'après le roman "le temps des révélations".voir site: http://marie_jeanne_ jourdan.publibook.com Roman à thèmes: sociologie, philosophie religieuse, cataclysme planétaire et organisation sociale à l'échelle planétaire permettant d'y faire face.
  • Contact

Profil

  • mariejeannejourdan
  • Ce blog décrit le monde utopique des "écolo-babistes", d'après le roman le temps des révélations, édition site publibook.
  • Ce blog décrit le monde utopique des "écolo-babistes", d'après le roman le temps des révélations, édition site publibook.

Recherche

Archives

Pages