Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 mai 2010 5 14 /05 /mai /2010 23:08

La réunion au sommet qui se déroule actuellement à Copenhague devrait d'abord se préoccuper de trouver une statégie pour faire face aussi bien à un réchauffement climatique, qu'à un refroidissement dramatique dans un contexte de cataclysme volcanique qui jusqu'à présent semble avoir été impliqué dans tous les scénario d'extinction massive des espèces. Cette statégie de survie, ce blog vous l'expose et attend vos réactions.


En ce début de troisième millénaire, l'humanité se trouve confronter à un nouveau défi de l'évolution, qui jusqu'à présent a connu des cycles réguliers d'extinctions des espèces; notre espèce sera t-elle faire face à des cataclysmes planétaires qui pourraient entraîner son extinction?

- Faire face à un cataclysme à l'échelle planétaire, celà suppose par évidence pacifier et organiser notre monde à l'échelle planétaire, gèrer des flux de migrations vers des terres d'acceuil prévues à l'avance, mettre en valeur les terres arides désertiques qui sont aussi étendue ou plus étendue selon les continents que les terres cultivables, arrêter le gaspillage des terres cultivables.

C'est ce défi que je propose à ceux qui veulent bâtir un monde viable, c'est à ce défi que le roman "le temps des révélations" et les deux blogs qui y sont rattachés tentent d'apporter une réponse(voir liens fin d'article).

Pour surmonter les difficultés géopolitiques, les clivages ethniques, politiques, religieux, qui pour l'instant rendent ce pari évolutif impossible, une seule solution, celle qui est à la base de nos identités culturelles ou sociales, celle qui est la seule possibilité pour notre espèce d'adapter rapidement notre comportement à une nécessité évolutive: l'adaptation mystique qui nous fait voir un monde différent et travailler à ce changement:

- Le Judaïsme et l' Islam unir des tribus en un peuple pour unr conquête de nouvelles terres.
- Le Christianisme remplaça le lien de sang tribal par un lien spirituel qui unit barbares, juifs, romains, grecs... et agit sur le monde occidental comme le code génétique sur une cellule, et donna naissance aux nations chrétiennes.

- Alors en ce troisième millénaire soyons "écolo-babiste" c'est à dire il nous faut évoluer, donc la pensée religieuse doit évoluer et l'adage des "deux A" "autonomie - autogestion"à la base de la pensée écolo, doit devenir un principe de société religieusement respecté.
C'est ce que vous trouverez comme principe d'organisation proposé:
-autonomie-autogestion local au maximum
-mais aussi l'organisation des grandes "régions planétaires" selon les niches écologiques planétaires(ex: méditerranée, mer noire et caspienne, plaine d'Europe centrale...)
- Plan d'organisation prévoyant pour chaque pays l'appartenance souvent à deux grandes organisation de solidarité selon une niche écologique ou culturelle, afin qu'une terre d'acceuil soit prévue pour chaque population.

BATIR UN MONDE VIABLE, c'est l'organiser(cliquer).

Ce qui serait logique pour que la terre ne continue pas de tourner sans nous(cliquer)

Le système monétaire(cliquer)

link:et si Jérusalem, vieille pomme de discorde, devenait le noyau d'une paix universelle?


But: éviter l'extinction de masse qui apauvrit "le Dieu vivant" que représente notre patimoine génétique humain, et donc met en péril notre "résurrection génétique".

 

-roman:marie-jeanne-jourdan.publibook.com(cliquer)

 

autre site: www.mariejeannejourdan.com(cliquer)

 


Partager cet article

Repost 0
Published by mariejeannejourdan - dans géopolitique
commenter cet article

commentaires

luc vieri 15/05/2010 16:01


Le monde change. Peut-on suivre la marche du développement durable, de la mondialisation, de la démographie et de l’urbanisation ? Sans se poser ces questions.
Le quantitatif (les ressources énergétiques, agricoles...) a-t-il cédé la place au qualitatif (main d’œuvre bien formée, technologie) ? Les conflits seront-ils réglés par l’économie ou la guerre ?
L'economie se résumera t-elle à la spéculation ? Enfin la position de l'homme face a sa Nature est peut être au coeur de la problèmatique ?


mariejeannejourdan 18/05/2010 13:51



Le monde change, et il faut d'abord se poser les bonnes questions, et je crois que tu l'as fait Luc.


-Il ne peut y avoir développement durable si la mondialisation économique ne va pas de paire avec une mondialisation sociale,c'est à dire des règles sociales communes(voir prochain article sur
"les puits de carbone"; de même faut-il un contrôle démographique et une urbanisation repensée, revue et corrigée(zones non sismiques, éco-habitat)


- On a cru que le qualitatif technologique augmenterait le quantitatif en progression exponentielle sans épuisement des ressources, on sait maintenant que c'était une erreur.


-La guerre jusqu'à présent à règler les grands conflits économiques, ce n'est plus possible, il nous faut apprendre à gérer notre planète dans une cohabitation pacifique, sinon c'est elle qui
pourrait ne plus vouloir cohabiter avec nous.


-La spéculation génère des crises qui débouchent sur des conflits, coups d'état ou guerre. Si on n'institue le médit, monnaie des banques d'états, il n'y aura plus de spéculation possible car il
est basé sur l'indice glucidique qui lui est stable, et le médit ne pourra être investit que dans l'achat d'autres denrées ou produits finis alimentaires ou des terres agricoles ou un séjour
touristique ou une charge de travail liée à la mise en valeur des terres ou au commerce agricole. Seuls les salaires seront convertibles en euro, par des banques qui donc possèderont ainsi un
stock modeste de céréales côté en bourse.La spéculation n'aura plus sa place, ceux qui auront acheté pour 1 tonne de blé pour se nourrir, fourniront donc un travail pour le rachat d'une tonne de
blé par la banque, pas un kilo de plus(si ce n'est la valeur du travail des employés de la banque en plus).


-Exactement, et c'est une erreur des écologistes d'oublier de placer l'homme au sommet de la chaîne alimentaire en tant que grand prédateur et donc augmenter la protection des espèces et surtout
du végétal, en partant de somment et en descendant vers la base. De se souvenir que nous sommes des mamifères, de respecter nos cousins les grands singes ou les dauphins, de préférer sauver un
dauphin ou même l'ours blanc, aux requins, ces gros poisson, limiter l'élevage, surveiller le nombre de baleines, juste ce qu'il faut pour que l'espèce ne soit pas menacée. Nous pouvons modifier
la nature en modifiant la prolifération des espèces au profit de la notre, mais nous ne pouvons pas arrêter l'évolution, avant l'homme des espèces ont disparues. Peut être est ce là que la
technologie pourrait intervenir pour la survie des espèces: faire une banque de gènes des espèces menacées.


-



Présentation

  • : Cartographie
  • Cartographie
  • : cartographies géopolitiques crées d'après le roman "le temps des révélations".voir site: http://marie_jeanne_ jourdan.publibook.com Roman à thèmes: sociologie, philosophie religieuse, cataclysme planétaire et organisation sociale à l'échelle planétaire permettant d'y faire face.
  • Contact

Profil

  • mariejeannejourdan
  • Ce blog décrit le monde utopique des "écolo-babistes", d'après le roman le temps des révélations, édition site publibook.
  • Ce blog décrit le monde utopique des "écolo-babistes", d'après le roman le temps des révélations, édition site publibook.

Recherche

Archives

Pages