Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
9 février 2011 3 09 /02 /février /2011 22:27

linkplanète info-caldeira de Yellowstone

citation de l'article: "

Le volcan du Yellowstone se caractérise par une imposante chambre magmatique souterraine de plus de 70 kilomètres de large, et d'une hauteur de plus de 10 kilomètres, la plus grosse jamais détectée. À l'intérieur bouillonne du magma à une température de 1 500 °C.

Ce qui fait que la pression exercée par la chambre magmatique se traduit par des déformations en surface. Ainsi, à partir de 2004, les scientifiques ont vu le sol au-dessus de la caldeira s'élever de 7 centimètres par an. Bien que ce taux ait ralenti entre 2007 et 2010 à un centimètre par an ou moins, depuis le début de ce gonflement, le sol s'est soulevé de plus de 25 centimètres à plusieurs endroits...Les scientifiques pensent qu'un réservoir de magma gonfle, 7 à 10 kilomètres sous la surface de la terre, ce qui entraîne ce soulèvement. Heureusement, l'élévation ne semble pas annoncer une catastrophe imminente, a déclaré Bob Smith...« Sur la base de preuves géologiques, Yellowstone a probablement vu un cycle continu d'élévation puis de régression au cours des 15 000 dernières années, et ce cycle continuera probablement », a déclaré Bob Smith. Les enquêtes montrent, par exemple, que la caldeira a augmenté d'environ 18 centimètres entre 1976 et 1984 avant de redescendre d'environ 14 centimètres au cours de la décennie suivante. Il ajoute « ces caldeiras ont tendance à monter et descendre, mais de temps en temps, elles créent des explosions hydrothermales, des tremblements de terre, ou des éruptions volcaniques »...

Quelque 3000 tremblements de terre secouent chaque année Yellowstone. Par exemple, entre le 26 décembre

 

2008 et le 8 janvier 2009, environ 900 séismes se sont produits dans une zone localisée autour du lac

 

Yellowstone. Cette concentration de secousses pourrait avoir relâché la pression du magma dans le réservoir en

 

permettant aux fluides de s'échapper ralentissant du coup l'élévation du sol, comme l'indique Smith de

 

l'Université de l'Utah.

 

 

voir également: carte chambre magmatique et impact d'une éruptionlink

 

Hors 7 km, c'est l'épaisseur de la croûte océanique en moyenne... Et précisément le fond des océans au niveau des dorsales est le siège de remontées de lave constantes, surtout au niveau de dorsale jeune.
Et si ce phénomène était à relier avec la formation d'une nouvelle mer ou grand lac? Puisque qu'à l'échelle géologique notre planète ne cesse d'évoluer, faire et défaire les reliefs? Cette épaisseur semble indiquer que la caldeira est arrivé à un point éruptif critique, ne risque t-on pas de voir une accélération brutale de la montée du magma? Quand le magma ne sera qu'à trois kilomètres, les décisions qui seront prises alors dans l'urgence risquent d'être ou trop tardives ou avoir des conséquences dramatiques.

Ne faudrait-il pas dès maintenant commencer à désurbaniser ce territoire qui recouvre environ les 2/3 des USA et une partie du Canada qui se retrouveront sous des mètres de larves et cendres? C'est pour tenter d'apporter une solution limitant les conséquences d'un tel cataclysme que ce blog a été ouvert(voir article: Faire face aux désastres planétaires qui s'annoncent ,c'est déjà s'organiser politiquement à l'échelle planétaire ).

Et le roman que je commençais à écrire en 2007(publié en 2009), "Le temps des révélations" avait pour but d'ouvrir une réflexion sur les mesures qui devraient être prises face à un danger d'explosion de la caldeira et sur les conséquences de l'explosion limitées par une nouvelle organisation de solidarité à l'échelle planétaire.

 

link  publibook.com

En 2007, j'écrivais un roman "le temps des révélations", on n'y voit un président des USA demandant la fermeture de tous les puits de pétrole de Yellowstone car la caldeira va exploser, alors que son précurseur, Busch, avaient au contraire autoriser de nouveaux puits...Peu après son élection, effectivement, Obama ferma ces puits... Ce roman présente une évolution psychologique des sociétés humaines, décrit l'évacuation provoqué par une explosion prévue, et une nouvelle organisation mondiale qui en découle

 

Le Temps des révélations

Repost 0
Published by mariejeannejourdan - dans vulcanologie climat
commenter cet article
17 janvier 2011 1 17 /01 /janvier /2011 11:57

Les dinosaures sont morts accidentellement il y a 65 millions d'années suite à deux cataclysmes: la chute d'une météorite géante dans le golf du Mexique provoquant une catastrophe régionnale majeure et déclenchant des séismes sur tout le globe ce qui aboutit à l'ouverture d'un point chaud, c'est à dire une immense poche de lave remontant du manteau, proche de la surface terrestre et qui s'ouvre suite à un séIsme, en l'occurence, les trappes de Sibérie. La disparition des dinosaures permit la multiplication et l'évolution des mammifères, et donc des hominidés  qui sont donc apparus précocement grâce à une météorite,  il y a environ 2millions d'années. Homo sapiens lui, est un rescapé de l'extinction des hominidés, il y a 75 000 ans, lors de l'explosion de la caldeira de Toba sur l'île de Sumatra. Sans cette météorite, aujourd'hui l'extinction des grands dinosaures n'aurait pas été aussi totale, elle se serait peut être produite lors de l'explosion de Tobra, et l'histoire des hominidés n'aurait peut être pas encore commencé.Sans l'explosion de Tobra, notre ancêtre hominidé aurait été en concurrence avec d'autres et peut être évincé. En tout cas homo sapiens-sapiens ne serait pas le seul représentant de l'espèce homo et on ignore ce qu'aurait été son évolution dans ce cas.

 

- On observe que l'évolution de la vie est lié à des cataclysmes entraînant chaque fois une extinction d'espèces, le remplacement d'une classe dominante par une autre, et à chaque fois la vie repart en évoluant vers une plus grande complexité et diversité.

 

- L'évolution de la vie, la disparition des espèces, ne sont donc pas le fruit du hasard mais répondent à des lois qui les régissent parce que la terre est elle même un organisme vivant dont la vie est entretenue par les éruptions volcaniques cycliques, qui explique ce cycle -évolution des espèces et extinction- permettant à la vie de se régénérer sous une autre forme plus complexe que la précédente, de la même manière que le foetus donne l'enfant puis l'adulte qui se reproduit et meure en laissant place à une autre génération modelée par l'histoire des précédentes. Mais cette évolution peut être soumise également à l'influence d'éléments cosmiques, "les accidents de météores, de rayons gamma, ..." et une influence cyclique cosmique comme l'activité solaire, les alignements planétaires, les passages des météores, la vie et la mort des étoiles ect...si bien que ces "accidents" ne sont peut être que liés à des cycles à l'échelle universelle, cycles interférant à un moment précis avec celui de la terre. De toutes ces interactions résultent le climat qui régit la vie terrestre.

 

Le film animal armageddon nous rappelle les cataclysmes suivants:

 

 - Le cataclysme de l'Ordovorien:Quelque 400 millions d' années après l'explosion d'une Super Nova de la voie lactée engendrant des rayons gamma qui atteignirent la terre, deux tiers des espèces initiales ont disparu. Les plus coriaces doivent maintenant affronter un réchauffement climatique aussi soudain qu'assassin. Une dernière épreuve dont sort vainqueur l'Acanthodien, le cousin de l'Astrapis considéré comme l'ancêtre de tous les vertébrés.

 

-  Il y a 377 millions d'années, bien avant les premiers dinosaures,  une éruption volcanique bien plus importante que l'ensemble des activités volcaniques actuelles embrasa la mer à l'emplacement de l'actuelle Sibérie,et la terre pendant 1,5 millions d'années et faillit faire disparaître la vie animale et entraîner un retour à un monde microbien, bactérien essentiellement. C'est ce cataclysme qui cependant poussa la vie hors de l'eau, à une époque où la terre n'était recouverte que d'immenses fougères et où règnaient des insectes.
-Fuyant un océan chaud et putride du fait du réchauffement climatique
(provoqué par la libération de gaz à effet de serre responsable sur terre de la mort des végétaux qui entraînés par des orages vers l'océan  se décomposent, et dans l'océan, quand la température atteint 32°, de la mort des coraux)
- 8000 ans après l'éruption, le tiktaalik, muni de branchies et de poumons, ,le premier amphibien à l'origine des vertébrés sur terre fit son apparition.
 - De cet enfer qui dura une éternité, la vie reprit le dessus, après l'hiver nucléaire qui éteignit le panache volcanique, 70°/° des espèces ont péri, l'océan est morne et vide, les rescapés se débattent pour survivre. Pourtant dans les marais, 10 millions d'années plus tard, la vie, sous d'autres formes, reprend ses droits.

 

-Il y a 65 millions d'années, les dinosaures s'éteignaient brutalement après avoir régné pendant 150 millions d'années entre la fin du crétacé et le début du tertiaire, après la chute d'une météorite, près de l'actuelle pointe du Yucatan que l'on suppose de 10 km de diamètre,  provoquant au point d'impact un cratère dans le golf du Mexique de 3OOkm de large, tuant et recouvrant toute vie autour sous 15m de gravats, provoquant une onde de choc se propageant à la vitesse de la lumière, équivalente à celle de 100 000 milliard de tonnes de TNT, soit 5 milliard de fois la puissance d'une bombe atomique.
Cette onde de choc déclencha à distance des vents soufflant à 1600km/h, arrachant les arbres et tuant les animaux, provoquant un tsunami avec des vagues de 150m de haut s'enfonçant loin dans les côtes.
Mais ces cataclysmes n'ont provoqué que la disparition locales des dinosaures, la disparition brutale des dinosaures à la fin du crétacé sur toute la surface du globe terrestre provient d'un autre danger: Cette titanesque éruption a soulevé un énorme nuage de débris, de vapeur d'eau, de poussière, et a même arraché une partie de la croûte terrestre qui a été projetée dans la stratosphère. Mais actuellement une autre hypothèse est avancée: l'impact de la météorite a augmenté la pression sur le manteau terrestre, engendré des séïsmes et serait responsable de la formation des trappes de Sibérie, d'immenses lacs de lave se forment et ce serait là l'origine du terrible réchauffement puis hiver nucléaire qui permit à de petits mammifères d'occuper l'espace vide suite à l'extinction de la presque totalité des dinosaures.
 

-Chaque extinction massive a vu l'extinction de l'espèce dominante: ce qui est logique, si une espèce domine, c'est que les conditions de développement sur la planète lui était favorable, par conséquent, si ces conditions changent, elle sera la plus menacée car la plus dépendante d'un milieu qui disparaît. Le genre humain pourrait donc bien être le plus menacé par la prochaine extinction massive des espèces, extinction cyclique du cycle de la vie terrestre.

-Mais la chute de cette météorite qui mit le point final à l'histoire du règne des dinosaures, n'a pas changé leur histoire, mais seulement "avancé, voir aggravé" ce qui se préparait. En effet qu'observe -ton actuellement? L'activité humaine augmente l'effet de serre lié au CO2 selon le GIEC, mais on observe une fonte du permafrost et un dégazage de méthane, gaz dont l'effet de serre est 27 fois celui du CO2, et dont le stockage terrestre serait de 3000 fois celui de l'atmosphère.
On peut donc supposer que ce dégazage de méthane s'il persiste, va à son tour engendrer une augmentation majeure de l'évaporation des océans, cette évaporation va déclencher un cercle vicieux évaporation-effet de serre puisque la vapeur d'eau représente à elle seule les 3/4 de l'effet de serre, sans elle la terre serait une boule de glace. On obtiendra donc un climat chaud -humide type climat des derniers dinosaures. Mais du fait de l'évaporation des océans, la pression sur les plaques tectoniques va diminuer et donc favoriser les séïsmes et déclencher sous l'effet par exemple du point chaud dans le désert de Dakanil (volcan Erta Ale), un cataclysme volcanique comparable à celui des trappes de Sibérie et un refroidissement brutal menaçant la plupart des espèces dont la notre.
A moins que... sous l'effet de l'alignement planétaire en 2012, une caldeira comme celle de Yellowstone explose, provoque un hiver volcanique enraille le cycle de réchauffement et une forte diminution de l'activité humaine. L'activité humaine jouerait donc le rôle que la météore joua pour les dinosaures.
L'activité volcanique serait donc à la fois le créateur de la vie terrestre et le destructeur quand le développement de l'espèce dominante menace à son tour la terre(dégazage de méthane par les dinosaures grands herbivores non compensé par la prédation des carnivores, dégazage de méthane du permafrost sous l'impact de la majoration de l'effet de serre du CO2 liée à l'activité humaine.

conclusion: on ne peut donc pas se préparer à un seul scénario cataclysmique(réchauffement) mais s'organiser pour une meilleure survie, quelque soit le scénario, c'est ce que je propose dansFaire face aux désastres planétaires qui s'annoncent ,c'est déjà s'organiser politiquement à l'échelle planétaire

 

-Lire également Quand l'usage du feu changea le cours de l'évolution:link

Repost 0
Published by mariejeannejourdan - dans vulcanologie climat
commenter cet article
27 août 2010 5 27 /08 /août /2010 08:13

Les dinosaures sont morts accidentellement il y a 65 000 ans, favorisant par leur disparition la multiplication et l'évolution des mamifères, et donc des hominidés  qui sont donc apparus précocément  il y a environ 2millions d'années. Homo sapiens lui, est un rescapé de l'extinction des hominidés, il y a 75 000 ans, lors de l'explosion de la caldeira de Toba sur l'ïle de Sumatra.

En effet, l'impact d'une grosse météorite dans le golf du Mexique, entraîna une extinction régionnale mais aurait également été à l'origine d'une activité volcanique majeure, et de l'activité d'un point chaud: les trappes de Sibérie, plongeant la terre entière dans un hiver nucléaire entraînant la disparition des grands dinosaures et permettant l'expansion de petits mamifères qui dans leur terrier pouvait survivre au froid et se nourir des cadavres. Donc sans l'impact de cette météorite, les dinosaures auraient probablement survécut jusqu'à il y a 75 000 ans, et l'histoire des mamifères évoluant vers des humanoïdes n'aurait commencé il y a seulement 75 000 ans, et les homo ne seraient pas encore apparus puisque l'on fait remonter à 2 millions d'années le premier homo de la famille des hominidés qui regroupe l'homme et les grands singes. Homo sapiens serait un survivant de l'extinction des autres espèces homo qui serait survenue également il y a environ 75 000 ans, provoquant un "étranglement génétique" qui conduisit à l'apparition et la domination de homo-sapien-sapien(homo sapiens se divisant en néanderthalis et sapien-sapien). Sans la chute de cette météorite nous apparaîtrions donc seulement dans plus d'un million d'années et peut être serions nous en compétition avec les autres hominidés, il n'y aurait pas eu cet étranglement génétique et l'homme moderne n'aurait peut être jamais vu le jour!

-Cependant, rien n'est sûre: certes cette météorite provoqua l'accouchement précoce de l'espèce humaine, mais elle n'a peut être fait qu'accélérer ce qui était en train de se préparer: l'armageddon des dinosaures! Réfléchissons: le climat était chaud, humide, sur une bonne partie du globe, l'activité volcanique à l'époque des dinosaures, avant même ce cataclysme provoqué par la météore géante, importante. Hors on sait que des phénomènes cosmiques (comme cela se produira en 2012, l'alignement de trois planètes avec la terre), engendrant une augmentation de l'attraction sur la terre et donc des océans, diminue la pression sur les plaques tectoniques, favorisent leur mouvement et par conséquent l'activité volcanique qui peut devenir apocalyptique. De la même manière un réchauffement majeur, peut être lié à l'activité solaire, engendrant une forte augmentation de l'évaporation des océans aura pour conséquence d'une part d'augmenter la vapeur d'eau atmosphérique et donc l'effet de serre engendrant un cercle vicieux du réchauffement, et d'autre part de diminuer la pression des océans et donc augmenter les mouvements des plaques tectoniques le long des failles et engendrer séïsmes et volcanisme majeurs. Donc les trappes de Sibérie seraient rentrés en activité suite au réchauffement, et auraient engendrés un refroidissement climatique simplement un peu plus tard, empêchant ainsi la mort de la planète par désertification liée à un réchauffement incompatible avec la vie.

Hors actuellement il semble que nous entrions dans une phase de réchauffement majeur puisque la fonte du permafrost en arctique et en Sibérie orientale, libère du méthane, gaz à l'effet de serre 27 fois supérieur au CO2, dont le stock terrestre est évalué à 3000 fois supérieur au stock atmosphérique. Ce réchauffement provoqué par le méthane(et c'est  également ce qui a du se passer à l'époque des dinosaures, ces herbivores géants libéraient des quantités de méthane sans doute très importantes) engendra à son tour une évaporation majeure des océans et donc en diminuant la pression sur les plaques tectoniques, une reprise cataclysmique des séïsmes et de l'activité volcanique.

 

- Et là deux scénarios sont possibles:

-soit un volcanisme majeur, l'explosion d'une caldeira (comme Yellowstone), engendrera un refroidissement provoquant un hiver volcanique comme le fit la caldeira de Toba il y a 75 000 ans, arrêtant le dégazage du méthane, et un cataclysme qui réduira fortement la population humaine et les espèces animales et donc les facteurs de réchauffement climatique.

-soit les ondes sismiques provoquées par les mouvements des plaques tectoniques favorisés par l'évaporation des océans et l'alignement des planètes en 2012, provoquera le réveil d'un point chaud, comme celui ayant donné naissance au volcan de l'erta ale dans la dépression du Danakil en Ethiopie.


Repost 0
Published by mariejeannejourdan - dans vulcanologie climat
commenter cet article

Présentation

  • : Cartographie
  • Cartographie
  • : cartographies géopolitiques crées d'après le roman "le temps des révélations".voir site: http://marie_jeanne_ jourdan.publibook.com Roman à thèmes: sociologie, philosophie religieuse, cataclysme planétaire et organisation sociale à l'échelle planétaire permettant d'y faire face.
  • Contact

Profil

  • mariejeannejourdan
  • Ce blog décrit le monde utopique des "écolo-babistes", d'après le roman le temps des révélations, édition site publibook.
  • Ce blog décrit le monde utopique des "écolo-babistes", d'après le roman le temps des révélations, édition site publibook.

Recherche

Archives

Pages