Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 mars 2010 3 24 /03 /mars /2010 09:48
-Et cette même source spirituelle évolua au grés des évènements traumatisants que représente les cataclysmes planétaires qui mirent en danger ou détruisirent un monde:
-l'explosion de la caldeira de Tobra, il y a 75 OOO ans,
- celle du Santorin il y a 2400 ans,
- la rupture de la barrière du Bosphore, il y a environ 7000ans quand les eaux de la méditerranée montèrent à la fin de la glaciation suite au dégel et envahirent un lac d'eau douce qui disparut dans l'actuelle mer noire.

 Bien évidemment, de nombreuses autres catastrophes donnèrent naissance à des mythes, ainsi les récits du déluge, correspondent à un même scénario se déroulant en divers points du globe et à diverses époques, deux correspondent à une rupture d'une barrière rocheuse sous la pression des eaux  de fonte des glaciers, l'un se produisit en Amérique du Nord, l'autre fut à l'origine de la mer noire mais les cataclysmes cités plus haut,  contribuèrent à l'élaboration d'un mythe commun évoluant sur des millénaires.
Comme nous le verrons ci dessous, L' Eden biblique décrit le même territoire que celui des premières cités sumériennes, ce qui n'a rien d'étonnant puisqu' Abraham, était un habitant de la cité d'Ur(cité sumérienne) qui redevint nomade en se plaçant sous la protection de "l'Eternel" qui, dans la religion sumérienne semble correspondre à Ea, dieu de l'Esprit universel "qui contient tout ce qui est vivant"; et bien des récits de la génèse font écho à des textes sumériens, l'épopée de Gilgamesh notamment.

1/- Explosion de la caldeira de Tobra:
"Il y a environ 73 000 ans, le volcan où se trouve actuellement la caldeira du lac Tobra dans l'île de Sumatra, entra en éruption avec une force trois mille fois supérieure à celle de l'éruption du Mont St Hélène aux États-Unis en 1980. Selon le professeur Ambrose, cela conduisit à une chute de la moyenne des températures d'environ 3 à 3,5°C pour plusieurs années. Une chute globale de 3 à 3,5°C peut conduire à une baisse de plus de 15°C dans les régions tempérées. Ce changement radical de l'environnement serait à l'origine de ce qui a été appelé un « goulot d'étranglement » de population chez les différentes espèces d' homnidés qui existaient alors. Cela a conduit à un isolement de la plupart des groupes, puis à leur disparition, sauf pour la branche la plus nombreuse ou ayant rencontré les conditions les plus favorables à sa survie, branche qui a conduit à l'homme moderne." (voir article complet sur le site wikipédia: la catastrophe de Tobra). C'est peut être elle qui a fait la différence entre homo sapiens et néanderthalis: la mâchoire d'homo-sapiens se différencie de celle de néanderthalis par l'existence d'une fossette correspondant à l'implantation de la racine de la canine, ce qui est un avantage pour un régime carnivore, voir charognard. De la même manière que le chimpanzé essentiellement frugivore, devient carnivore en steppe, tuant notamment des macaques, alors que le gorille a une alimentation en partie herbivore ou granivore(herbe à graines), il est probable que le régime du chimpanzé soit proche de celui d'homo-sapiens quand il était chasseur-ceuilleur, et néerdanthalis avait peut être une alimentation plus identique au gorille, ce qui explique que la glaciation ait eu un impact plusimportant sur lui.
Pour ceux qui auront vu argamédon animal, l'extinction des espèces suivit d'un nouveau départ de la vie avec une domination d'un autre groupe animal est lié à de grands cataclysme volcanique. En ce qui nous concerne, c'est l'explosion de la caldeira de Tobra qui a fait régner Homo-sapiens sur terre, un autre cataclysme de cet ordre peut entraîner notre disparition. Je ne sais plus qui a dit: "ce que la vie donne, elle le reprend."

- Nous tirons donc nos origines de survivants à un terrible cataclysme qui entraîna l'extinction de plusieurs lignée d'homnidés. Un cataclysme donc, qui explique l'angoisse existentielle du genre humain, les sacrifices humain au Dieu soleil des amérindiens par dizaines de milliers, l'idée universellement répandue à la préhistoire du nécessaire sacrifice d'individus aux forces de la nature(peuples indo-européens également), la peur que "le ciel nous tombe sur la tête" .
La tribu d'Adam est issu d'un de ces groupes de rescapés et elle sera à l'origine d'une grande partie de l'humanité partageant des croyances comunes née d'une histoire commune que l'on peut reconstituer avec les textes sumérien et le livre de la génèse.

2/ La tribu d'Adam et le volcan éthiopien de l'Erta Alé:
On peut être surpris par l'âge attribué dans la genèse aux patriarches bibliques: Adam, âgé de 130 ans, engendra un fils à son image, et lui donna le nom de Seth. Les jours d'Adam, après la naissance de Seth, furent de 800 ans. Tous les jours qu'Adam vécut furent de 930 ans; puis il mourut. Et il en est ainsi de même des autres patriarches prédiluvien(avant le déluge). Il s'agit en fait du nom donné à toute une tribu, puisqu' Adam signifie en langue sumérienne "s'établir en plaine" et Eden, "jardin créé par Dieu pour Adam" signifie "pays plat ou plaine fertile". Eve selon la génèse signifie "mère de tous les vivants" ce qui renvoie au culte néolithique de la "déesse mère" qui s'est répandue dans le bassin méditerranéen et le Proche orient.
L'histoire de la génèse décrit l'histoire du passage de la vie insouciante d'un homme vivant de "ceuillette", fruits principalement, à celui de cultivateur pour survivre à un châtiment divin pour avoir goûté au fruit de l'arbre défendu.
Mais la genèse situe également Eden avec précision:

"Puis l'éternel Dieu planta un jardin en Eden, du côté de l'Orient, et il y mit l'homme qu'il avait formé. L' Eternel Dieu fit pousser du sol des arbres de toutes espèce, agréable à voir et bons à manger, et l'arbre de la vie au milieu du jardin, et l'arbre de la connaissance du bien et du mal. Un fleuve sortait d'Eden et de là se divisait en quatre bras. Le nom du premier est Pischon; c'est celui qui arrose le pays d'Havila, ou se trouve l'or. L'or de ce pays est pur; on y trouve aussi le bdellium et la pierre d'onyx. Le nom du second fleuve est Guihon; c'est celui qui entoure le pays de Cusch. Le nom du troisième est Hiddékel; c'est celui qui coule à l'orient de l'Assyrie. Le quatrième fleuve c'est l'Euphrate."(genèse chap 2, v 8 à 14)

Hors le site Bible-archéologie(
bible.archeologie.free.fr/jardinperdu.htm), nous apprend ceci:
L'observation par le satellite Landsat de la terre, a permis de voir un ancien fleuve asséché, traversant
l'Arabie et se jetant dans l'Euphrate et qui pourrait donc correspondre au premier fleuve cité par la bible,
Pischon. Ce fleuve baptisé Wadi Badin, a dû couler jusqu'au 3eme millénaire avant notre ère et il prenait sa
source dans une région aurifère pouvant correspondre à l'Havila biblique et où l'on trouve également une
pierre précieuse, l'onyx biblique. Le bdéllium est une résine présente en Arabie du Sud(surnommée aussi
Arabie heureuse car plus humide). Et le troisième fleuve semble un affluent du tigre qui contourne la capitale du pays d'Elam, Suse, située dans une région qui correspond au Cusch biblique.
Eden était donc situé entre le Golf persique et la confluence de ce fleuve disparu et l'Euphrate,dans une région donc connaissant de grandes inondations, ce qui a entretenu le souvenir du "déluge".

Hors, lorsqu'on lit l'épopée de Gilgamesh, il y a un personnage, Enriku, qui n'est pas sans rappeler l'Adam biblique, de même l'histoire du meurtre d'Abel par Caïn, évoque le meurtre du géant gardant la forêt des cèdres par Enkidu, qui lui aussi était un homme des bois, dans la mythologie égyptienne, c'est Seth qui tue Osiris son frère, et Seth est le nom du troisième fils d'Adam dont la descendance périra engloutit sous les eaux du déluge:

- L' Adam biblique et Enriku dans la légende sumérienne, un homme fort fabriqué par un Dieu pour punir Gilgamesh de son égoïsme sont tous deux fabriqués avec de la boue.

- Dans la bible, Adam a deux fils, Caïn, cultivateur, tue Abel, berger, par jalousie, ce qu'il lui vaux d'être chassé.
Dans les textes sumérien, une femme de la cité du roi Gilgamesh, séduit Enriku afin de le rapprocher de Gilgamesh. Car Gilgamesh a pour objectif de couper les bois de cèdre appartenant à un géant que Enriku tue.
Ainsi Enriku, devenu sédentaire, tue un homme des bois, le géant gardien de la forêt de cèdres, ce qui n'est pas sans rappeler le meurtre d'Abel par Caïn.Ces deux textes symbolisent donc les luttes entre un peuple sédentaire, qui cultive, coupe du bois pour faire des bateaux et une tribu nomade, hommes des bois vivant de ceuillette, volant les animaux piégés par les chasseurs de la cité qui s'approprient la terre, ou avec un nomade, berger, comme dans la bible.
Enriku regrettera sa vie de nomade, mais il sera trop tard, il ne sais plus chasser, il est corrompu par les plaisirs de la civilisation. Après son meurtre, Caïn devra migrer en "terre de Nod", où il fondera plusieurs cités, un troisième fils naîtra du couple Adam et Eve, Seth dont le nom signifie "mettre à la place", et donc qui remplacera Abel.
 Enriku mourra et ira aux enfers, sous terre et deviens un monstre ailé, mais un autre texte le fait resortir. Dans la génèse, toute la tribu issue de Seth(3eme fils de Noé )disparaîtra sous les eaux du déluge, Seth, dans la mythologie égyptienne est le Dieu des enfers(chaos du monde souterrain) et accompagne la barque céleste dans son voyage souterrain, la nuit quand le soleil disparaît sous terre à l'ouest pour rejoindre sous terre, l'est, ou il réapparait pour effectuer son voyage céleste. Dans la bible, Dieu se manifeste  dans "un buisson " ardent(en palestine, il existe un buisson aux feuilles riche en huile qui peut s'enflammer lors d'une forte chaleur), ou encore par un séïsme, cette description évoque le Dieu souterrain, Seth. Dans le récit de l'exode, la terre s'ouvre, la mer rouge se retire et avance comme un mur comme lors d'un tsunami, une nuée ardente ou une colonne de fumée, guide les hébreux. Seth dans la mythologie égyptienne tue son frère Osiris,
- Dans la bible, Adam après avoir mangé à la demande d'Eve, du fruit défendu, devient mortel, Eve également, avec les douleurs de l'enfantement en plus, Gilgamesh, le sédentaire, recherche l'immortalité.
-Et enfin, dans les deux textes, deux récits du déluge. Dans le déluge biblique, Noé , un descendant de Seth,
et sa famille sont les seuls rescapés, après avoir navigué sur les eaux du déluge, il débarque sur le mont Ararat, lui aussi un volcan qui aurait eu une éruption vers - 2500 à 2400(ossements découvert dans uns coulée pyroplasmique). Dans le déluge du texte sumérien, il est question du "héros du déluge", Umnapishti, rescapé lui aussi avec sa famille et ses animaux domestiques, qui vit sur une île au bout du monde,  il est le sacrificateur des Dieux, Gilgamesh veut lui demander le secret de son immortalité. En effet, après le déluge, selon le récit biblique, la durée de vie diminue, selon le texte sumérien, les dieux envoient les maladies infantiles, les femmes stériles(c'est aussi une malédiction dans la bible), ect...
-Pour mériter l'immortalité, Gilgamesh doit devenir un héros:
pour cela, il doit tuer le taureau céleste, franchir les portes du soleil, voyager dans un tunnel pendant 24h au risque d'être brûler, pour arriver enfin dans un lieu paradisiaque où enfin, il sera renseigner pour trouver "le héros du déluge.
Mais le plus surprenant est que Gilgamesh pour trouver les portes du Soleil "gardé par les hommes scorpions" doit trouver le Mont Mishu, ce qui signifie "les monts jumeaux". Hors, actuellement, il existe qu'un Mont Mashu, dans l'archipel nippon, sur l'Ïle d'Okkaido au nord de l'archipel du Japon  situé au bord d'un lac caldeira originaire d'une activité volcanique de la caldeira Mashu, un des lacs les plus transparents du monde. De plus il est connu pour garder un niveau d'eau constant sans entrée ni sortie d'eau. Au centre du lac une petite île appelée Kamuish (île divine) est située dans le centre du lac et le Mt Kamuinupuri (montagne divine dans le langage Ainu ou Mt Mashu) se dresse sur le rivage est., il est encore appelé "lac Mashu en brouillard",car  il est frequemment entouré de brouillard, surtout en été.
Le peuplement autochtone de l'île est fait par les Ainus qui sont d'origine caucasienne. Ce serait donc un peuplement très ancien, existant déjà à l'époque des premières cités sumériennes.
-Que ce soit dans la bible ou dans les textes sumériens, l'activité volcanique est à l'origine de bien des mythes et a joué un rôle prépondérant dans la philosophie religieuse. Ainsi les coulées de laves deviennent des "chérubins aux épées flamboyantes" gardant le chemin de l'arbre de vie, du coté de l'Orient, et "des hommes scorpions" gardant les portes du soleil dans le récit de Gilgamesh, Gilgamesh  cherche inlassablement une réponse à son angoisse existentielle.

-Pour comprendre un mythe ou la génèse, il faut savoir qu'un nom peut désigner aussi bien un ancêtre tribal fondateur, des éléments mythiques liés à la divinisation de cet ancêtre, ou encore la tribu qui s'identifie à son ancêtre, "son héros" qui a trouvé sa place en dominant la nature et donc sa place parmi les dieux, et souvent plusieurs générations de souverains liés à une même terre et ayant donc poursuivi l'action de leur prédécesseur.
- Ainsi Gilgamesh est le nom d'un roi de la cité d'Uruk qui gagna son indépendance sur le royaume de Kish après moins 2750 ans avant notre ère, mais c'est aussi le fils de "la grande vache céleste" qui tue le taureau divin et détruit une forêt de cèdres pour construire des navires, puisqu'il serait allé jusqu'à lîle d'Okkaido dans sa recherche de l'immortalité. Hors, dans la religion sumérienne, Ea est l'esprit qui contient tout les êtres vivants, il a eu des enfants, des dieux subalternes qui anime tout ce qui vit. Le taureau divin symbolise donc l'esprit d' un troupeau sauvage, et le taureau divin tué par le héros Gilgamesh monté au ciel symbolise donc l'ancêtre divinisé qui permit la domestication des bovins.
Hors quel volcan pouvait bien garder "le chemin de la vie"? L'Eden décrit dans la génèse semble être le pays où s'installa la tribu d' Adam, mais non pas celui de l'arbre de vie dont le chemin est gardé par les chérubins aux épées flamboyantes, car il n'y a pas de volcan dans cette région. D'autre part le texte sumérien dit que comme Adam, Enriku est né façonné dans la boue, dans le texte sumérien c'est l'oeuvre de la déesse Aruru, déesse de la terre, protectrice de la cité d'Uruk, dans la genèse c'est l'oeuvre de l'Eternel qui sera responsable du déluge. D'autre part, des habitants de Sumer(malheureusement je ne trouve plus la source) étaient surnommés "les têtes noires" et décrit comme de haute stature.
Ce volcan est à l' orient d'Eden, donc en direction de la mer rouge. Le  volcan le plus probable semble celui de l'Erta Alé, en Ethiopie, au nord de la dépression du Dakanil. Hors, c'est précisément à cette latitude que l'on trouve la partie la plus étroite de la mer rouge, pouvant donc inciter à une traversée. Ce volcan comporte deux lacs de lave. Hors le mythe de la création d'Adam dans des textes gnostiques(influence égyptienne ou grecs) décrit "un Adam céleste", esprit parfait à l'image du créateur, un Adam informe fait avec de la boue par des démiurges qui ne se tenait même pas debout, l'Eternel Dieu créateur le prit en pitié, lui insufla une étincelle d'esprit, ce qui donna le premier homme. Les hommes, après leur mort et à la fin des temps sont appelés à s'unir à l'Adam céleste, le messie des juifs ou des grecs de la gnose d'influence juive, égyptienne, greque, ou de la gnose chrétienne dont l'Adam céleste s'identifie à Jésus réssucité. Les projections volcaniques sont donc à l'origine des chérubins au épées flamboyantes, la larve qui se refroidit, la "boue" avec laquelle un Dieu ou la déesse Aruru créa Adam ou Enriku.

La thora en ce qui concerne la genèse résulte donc de la confrontation et du mélange de l'histoire et de la mythologie d'une tribu venue d'Ethiopie(ce qui explique qu'Abraham eut une femme Saraï mère ancestral des hébreux, et une femme éthiopienne, mère ancestral des médianites, mais Agar, l'égyptienne, mère d'Ismaël dont se réclama Mahomet, était la servante de Saraï et non une épouse mais une concubine dont Saraï adopta le fils Ismaël, avant de le rejeter quand elle devint mère à son tour), et de l'histoire et mythologie sumérienne, c'est à dire d'une tribu aux origines caucasiennes, dont l'origine ancêstrale était les cités lacustres ou proche du lac que le déluge engloutit sous les eaux de l'actuelle mer noire, et qui sont aussi celles également des ainus(population blanche du Japon, mais aujourd'hui fortement métissée), peuple autochtone du Japon, avant la colonisation nippone.
Au fil du temps le mythe venu d'Ethiopie de la création d'Adam se mélangea avec celui du souvenir du déluge de la cité sumérienne d'Uruk, Caïn qui tue Abel évoque l'histoire sumérienne d'Enriku tuant "le gardien des bois de cèdre.

Le déluge, surtout dans le texte sumérien, fut assimilé à un séïsme et un volcanisme
et explique le culte du soleil
C'est donc l'étude conjointe de la génèse, des textes sumériens, égyptiens, qui nous permettra de comprendre l'impact psychologique de ce cataclysme sur une grande part de l'humanité.
On peut aisément imaginé un dialogue de ce type entre Enriku(ou Adam) et Gilgamesh:
Enriku lui dit que "le grand esprit", Ea chez les sumériens, l'a fabriqué avec la lave du lac de lave, à l'orient d'Eden. Il en est parti suite à la sècheresse qui s'installe dans la dépression du Dakanil qui devient un désert, sa tribu est lié à l'esprit d'un arbre géant, "arbre de la vie", en mangeant ses fruits, ils peuvent à leur tour donner "un fruit" à la femme lors d'un rapport sexuel, qui donnera un autre Adam identique à son père. Mais Adam ne peut reprendre le chemin menant à "l'arbre de vie", l'Erta Alé est entré en éruption , "le grand esprit" en colère, fait sortir de son royaume souterrain ses "guerriers" qui deviendront plus tard lors de l'évolution du judaïsme "les chérubins aux épées flamboyantes". Peut être que Gilgamesh envoya des émissaires sur place, après une éruption, qui ne virent que les petits jets de lave habituels rejetés par le lac de lave, ce qui se transforma en "hommes scorpion". En apprenant l'existence de ce "puit de larve" à l'orient, Gilgamesh en déduisit que c'était là que le soleil se "couchait", et que l'énorme vacarme de la barrière rocheuse du bosphore se rompant ainsi que l'immense Tsunami qui détruisit les cités lacustres de ses ancêtres et le lac d'eau douce pour créer la mer noire, l'assombrissement du ciel qui est également décrit, avait été provoqué par le Dieu Utu du soleil, un fils d'Ea.
(car tout ce qui est animé est vivant c'est à dire animé par un esprit, et tous les esprits sont issus d'Ea, le grand esprit. Dans le Coran, Allah a créé tous les êtres vivants mais aussi les "djins", des petits esprits de la nature qui correspondent aux dieux secondaires de la religion sumérienne, la seule différence est qu'Ea n'a pas de femme, et un seul esprit unit les musulmans d'où la disparition des dieux relevant de ce qu'on peut appeler "un esprit de corps"comme le dieu de la guerre, des moissonneurs, bergers...)
Le dieu soleil Utu, se couche donc en orient, empruntant le puit de lave de l'Erta Alé, par un tunnel souterrain gagne "le bout du monde" où il ressort pour gagner le ciel. Quand il est en colère, il crée un autre tunnel ce qui correspond aux séïsmes pour aller trouver les coupables, et peut sortir en prenant la forme d'une éruption volcanique, ou bien provoquer le déluge en sortant dans la mer et soulevant les eaux.
C'est ce qui explique que Gilgamesh se rendra à Hokkaido, un site "aux monts jumeaux" dominant un lac, rappelant l'ancienne vallée immergée par la mer noire: de chaque côté de la barrière rocheuse contenant les eaux de la méditerranée, un mont.
Hors comme pour l'Herta Alé en Afrique dont une coulée sépara un bras de la mer rouge et forma une petite mer qui s'assécha laissant un désert de sel(qui entraîna l'exode de bon nombre d 'Adam), ou en Amérique du nord où une coulée de lave créa un lac retenant les eaux de la fonte du glacier recouvrant l'Amérique du Nord lors de la dernière glaciation, sous la pression des eaux la barrière de roches balsatique céda,( ce qui entraîna une monumentale inondation du grand canyon; une coulée de lave entre un volcan et un mont constitué par les éjections du volcan comme dans la caldeira du lac Mishu), la vallée en dessous du niveau de la mer noyée par le déluge, était protégé par une coulée de lave entre un volcan et un mont crée par les projections volcaniques comme le volcan du grand Aarat et le petit Aarat . Le "héros du déluge" vivant sur l'île de la caldeira du lac Maschu, avait pour mission de rendre hommage au soleil à son lever(d'où le nom "pays du soleil levant pour le Japon), afin que le soleil suive bien le tunnel entre le lac de lave du Mt Erta Alé, et ressorte bien
"au bout du monde" derrière le mont Mashu. Le "héros du déluge"était un descendant de celui qui sur son bateau, peut être sur un affluent du lac, échappa à la noyade, se réfugia sur le mont Aarat(comme Noé) et entreprit depuis l'embouchure de l'Euphrate, en longeant les côtes, de se rendre "au bout du monde", pour y installer un temple dédié au soleil.
 

L'explosion de la caldeira du Santorin
entraînera le retour aux anciens cultes en Egypte, et le renoncement au monothéïsme solaire, chez les hébreux, sous la conduite de Moïse, le retour au sacrifices des ennemis à l'Eternel, le refus de l'alliance avec un autre peuple en vue de la sédentarisation(
villes, prisonniers dévoués par interdit c'est à dire destruction par le feu) qui se manifeste par des séïsmes,comme Seth le Dieu jaloux égyptiens qui aide la barque solaire.(prochainement vie de Moïse)
Abraham est l'héritier de la religion de Gilgamesh. Il existe un dieu sumérien, Enki, dieu des eaux souterrain, alors qu'Apsou, dieu de l'eau douce est tué par Ea. Cela signifie sans doute, que l'esprit de la tribu de Seth, englouti sous les eaux, s'est réfugié dans les eaux souterraines.
Chez les hébreux comme chez les égyptiens, il aide la "barque solaire"a suivre son tunnel, à se protéger des attaques d'un serpent géant(dans la bible, le serpent séduit Eve, et dans l'épopée de Gilgamesh il vole à ce dernier, l'algue de l'immortalité). A la base du judaïsme, l'idée que l'Eternel est un Dieu "jaloux", son peuple, descendant d'Abraham, doit lui vouer un culte exclusif pour éviter sa colère d'où le refus d'intégrer des femmes étrangères, de lui offrir des animaux entièrement consummés. Pour les égyptiens, un Dieu se manifeste quand on l'invoque, les hébreux avaient donc une responsabilité dans le cataclysme de Santorin. Les séïsmes détruisaient des villes, manifestant la colère de l'Eternel(Seth pour les égyptiens) , la ville devait être brûlée, les habitants exécutés, pour éviter que sorte en projections volcaniques, la colère de Dieu.
Jésus sera exécuté pour avoir pratiqué un rituel monothéïste mithraïque, voulant ainsi en un même culte de "la lumière" manifestation d'un Dieu universel, unir grecs, juifs, samaritains, romains vivant en une même région. Mais à sa mort(ou semble t-il mort apparente, il n'a pas eu les membres brisés ce qui chez les crucifiés entraînaient la mort par asphixie, aurait repris connaissance, des disciples, la nuit, l'auraient fait sortir du tombeau.), des phénomènes sismiques, voir une élipse du soleil, se seraient produit, ce qui explique un revirement de situation, et qu'aux yeux de certains juifs, il apparaisse à nouveau comme le messie.

L' explosion de la caldeira de Yellow - stone(site:laterredufutur, chap volcano, article caldeira).
détruira les U.S.A, voir notre civilisation si nous ne nous y préparons pas.(voir lien avec site écolobabisme)
Nous avons l'avantage du savoir de la science, la sagesse c'est savoir conservé un raisonnement intuitif, et chercher par la science à le rendre clair, certain, à même de pouvoir agir pour être l'exception de la loi de l'extinction cyclique.
L'Adam biblique n'est pas l'Adam africain qui le premier colonisa l'Europe, mais une répétition de ce qui s'était déjà produit. Le volcanisme a produit des déserts, des déluges, il est indéniablement lié au sentiment du divin, à la création comme à l'apocalypse avec juste raison, il a créé les premiers philosophes comme Gilgamesh, sans lui, la terre serait morte, et il a participé à l'apparition de la vie, enfin si le sentiment du divin est propre à l'homme, il nous a fait.
-Faisons en sorte qu'il ne nous fasse pas disparaître. En effet, en plus des mort directs, rajoutons l'hivert volcanique, un milieu propice au dévelloppement de la tuberculose, avec une progression de la famine.

lire aussi:
link d'Abraham à Moïse
              L'épopée de Gilgamesh(...) semble avoir inspiré le livre de la génèse biblique.


références:
 link(hikyaku gallery, lac maschu)
bible.archeologie.free.fr/jardinperdu.htm
portail des civilisations anciennes link
wikipédia


.

-
        

Partager cet article

Repost 0
Published by mariejeannejourdan - dans psychologie-sociologie
commenter cet article

commentaires

SAGRAMOR 10/05/2010 17:52


Le pôle magnétique se ballade régulièrement d'est en ouest,du pôle géographique.

Je ne reçois pas ARTE,mais une inversion des pôles s'effectue "brusquement" sur une période de 5 OOO ans,ce qui n'est pas le cas aujourd'hui.

De toutes façons , les effets ne peuvent pas être loclalisés dans une seule zone du globe,car si la terre se penchait d'un côté,elle se relèverait de l'autre.


mariejeannejourdan 10/05/2010 23:28



L'émission montrait cependant une inversion localisée impréssionnante dans l'océan atlantide, je vais essayer de retrouver l'émission sur internet. A plus tard.


Je reviens vers vous, je n'ai pas encore recherché l'émission, je tâcherai de voir si je peux faire un lien avec mon blog. Mais la nuit portant conseil, j'ai réalisé que vous faisiez erreur:


c'est le pôle GEOGRAPHIQUE qui oscile sur lui même d'est en ouest comme l'axe d'une toupie. Cette oscillation est liée au poids des calottes glaciaires qui soumises à l'action centrifuge de la
rotation de la terre vont entraîner une déportation de l'axe de rotation de la terre comme celui d'une toupie et donc une oscillation des pôles d'est en ouest. Cependant quand le poids des glaces
aux pôles varie de manière importante, cela va entraîner un changement brutal de l'axe de la terre d'un angle de quelques fractions de seconde, ce que les astrologues maya ou égyptien ou autre
ont remarqué en constatant un changement du point vernal, c'est à dire en pratique, tous les un peu plus de 2500 ans, à l'équinoxe du printemps, le lever du soleil change de constellation. En
gros, à l'époque d'Abraham, le point vernal se situait dans la constellation du Bélier, puis il est passé dans la constellation du poisson à l'époque de Jésus. Dans le rite chrétien, on retrouve
de très forte analogie avec le rite mithraïque basé sur des observations astrologiques. Le christianisme résulterait donc d'un synchrétisme entre le mithraïsme et le judaïsme, la condamnation de
Jésus pourrait donc bien être une condamnation pour hérésie religieuse, et sa mort frappa les esprits non seulement du fait de sa très probable ascendance royale dont le grand Hérode tenta
d'assassiné tous les descendants y compris sa propre femme qu'il étrangla, mais aussi parce qu'elle survint à l'époque de changement du point vernal dans les cieux, ce qui expliquerait que le
signe des premières communautés chrétiennes étaient ...un poisson! Cette "bascule" brutale du point vernal, qui consiste à un glissement brutale de l'écorce terrestre sur le manteau comme si l'on
pouvait faire glisser la peau d'une orange sur sa pulpe interne(lre à ce sujet l'excellent livre dd Graham Hancock l'empreinte des Dieux), favorise évidemment les séïsmes, hors la bible y fait
allusion, il serait interressant de connaître la date et le lieu des séïsmes ayant pu être ressenti à Jérusalem ou encore les élipses, à moins qu'un phénomène sismique mineur n'est ravivé des
souvenirs collectifs liés à l'éruption du Santorin à l'époque de Moïse.


La charge qui engendre le champs magnétique terrestre est le noyau de fer solide de la terre. Le champs entre et sort aux pôles magnétiques nord et sud qui bien entendu diffèrent du pôle
géographique. Il peut s'inverser localement dans certaines zones et entraîner de graves perturbations des appareils électroniques, et donc des accidents d'avion, il existerait notamment une large
zone en Atlantide(voir émission), et il peut s'inverser brutalement, en s'annulant à un moment donné, ce qui entraînerait non seulement une perturbation de tout ce qui dépends du champs
magnétique terrestre(appareillage, satellite, migration des oiseaux) mais ce champs créent une force répulsive vis à vis des météores et donc son annulation peut engendrer une chute d'une
météorite de gros diamètre ou une pluie de petites météores, scénario d'apocalypse comme ceux des dinosaures. Une éruption de type caldeira majeur, peut également avoir un impact sur le champs
magnétique ou la position du pôle géographique.


Dans tous les cas, changement d'axe de la terre, ou annulation du champs magnétique et chute d'une grosse météore engendrant un séïsme, le risque de réveil d'une caldeira ou des trappes de
Sibérie comme cela s'est déjà produit, est majeur.(je parie toujours sur le Yellowstone, puisque cette caldeira donne déjà des signes d'activité persistante.)


 



SAGRAMOR 05/05/2010 12:30


Qu'est-ce qui serait plus ravageur que Yellowstone?

Réponse:Une inversion magnétique des pôles.

La dernière en date s'est produite il y a 800 000 ans,mais l'on a pu en retrouver , cinq sur une période courante d'un million d'années

Le plus grand tremblement de terre connu,celui de Lisbonne à la Toussaint 1755,a eu un retentissement considérable sur l'esprit européen.
Voltaire l'évoque dans Candide,il s'en sert aussi pour se moquer de Leibniz et de l'Eglise.
Michel Serres , y voit le début du scientisme.
Kant émet des hypothèses,certes fausses,mais qui ont l'avantage d'évacuer des causes surnaturelles.

La physique du globe a eu des avancées considérables depuis 20 ans et dans cette matière particulièrement,la pensée scientifique grandit tranquillement,alors que le charivari du monde scientifique
est amplifiée par les sommets de la terre.

L'exploration spatiale,la photographie par satellite,ont élargi nos horizons.Désormais la terre ne se mesure plus par la terre,nous sommes rentrés dans la planétologie comparée,avec d'autres
représentations mentales.

A ce titre,c'est toujours trés amusant d'observer un chercheur qui accueille une découverte qu'il n'a pas faite, dans sa discipline.


mariejeannejourdan 07/05/2010 22:49



Il semble effectivement que le pôle magnétique d'après une émission télévisée(arte?) a déjà commencé à s'inverser, dans certaines zones du globe, notamment dans l'océan atlantique sur une vaste
zone, ce qui pourrait perturber non seulement les oiseaux migrateurs, mais aussi l'électronique du contrôle du pilotage des avions et provoquer de graves accidents.


Cependant, les deux ne sont pas incompatible, l'explosion de la caldeira du yellowstone, peut avoir une incidence aggravante sur cette inversion, tout du moins d'après ce que j'ai compris.



SAGRAMOR 22/04/2010 20:14


Ne nous laissons donc pas subjuguer par le "MESSIADISME",ou par d'autres aimables juges d'instruction de l'histoire.

Ne suivons pas les modes du catastophisme,nées du dernier tsunami.

Mais ne cessons pas pour autant , d'émettre des hypothèses.

Remplaçons l'émotion par la veille comparative,c'est ce qu'il manque le plus à l'écologie actuelle et nous aurons de plus en plus besoin de l'écologie.


mariejeannejourdan 04/05/2010 22:25



La crainte apocalyptique n'est pas né avec le Tsunami, elle est resté dans la mémoire religieuse, expression du souvenir collectif d'un anéantissement d'un peuple par un cataclysme naturel,
volcanique souvent. Ce sentiment a été ravivé par les horreurs de la première guerre mondiale, c'est ce qui explique l'apparition à cette époque des témoins de Jéhovah. La fin de la seconde
guerre mondiale, nous a leurré, on a cru être sorti de l'enfer et désormais promis à un monde meilleur, certains ont vite déchanté.


Mais aujourd'hui, grâce aux satellites dans l'espace, on a découvert l'existence des "caldeiras" et compris que le volcanisme est lié à la vie, à son apparition comme à l'extinction des espèces.
Pour la première fois de son histoire, l'humanité devra anticiper un cataclysme volcanique(ex Yellowstone) et s'organiser pour la survie AVANT, alors que nos gouvernants bien souvent ne songent à
protéger d'un danger qu'après il eut fait des victimes. Prévoir, s'organiser, c'est le but de "bâtir un monde viable".



SAGRAMOR 22/04/2010 20:00


Donc et pour poursuivre le propos précédent,l'histoire offielle reste lourdement chargée de notions gobées,avalées toutes rondes.
-----------------------------------------------

Pour la physique du globe,prenons la volcanologie,ce qui nous protége le mieux,c'est la périodicité des manifestations.
Pour un super volcan,dans une échelle ouverte de 8,produisant plus de mille KM cube de cendres,nos estimations de survie actuelles sont de l'ordre du farfelu,si l'on confronte les chercheurs.
Le tapage du Professeur AMBROSE sur TOBA,nous fait désormais sourire.Pourtant AMBROSE n'est pas un charlatan,il a juste eu la tentation d'être un prophéte de la science et de se laisser tenter par
la vulgate et sa puissance de feu commerciale.

Toujours dans la physique du globe,prenons la disparition instantanée des espéces (Le troupeau de mamouths, retrouvé avec des fleurs de marguerite dans l'estomac),qui va corréler avec le
retournement magnétique des pôles?
(Le pôle nord prenant la place du pôle sud)

Personne, pour le grand public.

Pourquoi?

Question de mode,pour la vulgate éditoriale commerciale.Spécialistes discrets...?


mariejeannejourdan 22/04/2010 22:32



La caldeira de Yellowstone fait monter le fond du lac, la périodicité est respectée, il faut donc prendre la menace au sérieux.
D'autre part, de manière générale, ne serait-il pas logique(et fournirait du travail) de désurbaniser les zones à haut risque, d'investir pour lutter contre la désertification de régions à faible
risque sismique?


Mais cela passe par une politique de concertation et de coopération planétaire dans un monde stable. Pas évident, et c'est à ce problème que j'ai essayé de répondre en proposant une
réorganisation de l'ONU, et une "régionalisation"de la planète(voir article union méditerranéenne, asie centrale, europe continentale, ect...)



SAGRAMOR 22/04/2010 18:04


Abordons le sujet sous un autre angle.

IL FAUT DISTINGUER ET SEPARER , LA COMMUNAUTE SCIENTIFIQUE , DE LA PENSEE SCIENTIFIQUE.

La communauté scientifique est traversée par toutes sortes de courants,qui pour certains,nourrissent le sensasionnalisme.

Les magazines de la vulgate s'en emparent et livrent à un public INQUIET,CURIEUX,mais riche d'une culture sauvage et autodidacte,une matière qui réponde à leur angoisse.

En FRANCE,quels sont les ressorts d'HISTORIA et de SCIENCES ET VIE?
Est-ce que ces deux parutions ,cherchent à faire avancer leurs disciplines?
Est-ce qu'une seule fois,l'une de ces deux revues,a pu apporter une innovation dans une discipline?
Jamais et pourtant leurs références sont parfaites,elles citent les meilleurs auteurs et les interviewent.

Est-ce que Gérald MESSADIE,rédacteur en chef de SCIENCES ET VIE durant 25 ans,a pu déplacé d'un centimètre l'axe de la connaissance?

Qui l'invite dans un colloque de spécialité,dans un laboratoire de recherche?
Qu'elle revue de spécialité lui tend la plume,ou reprend l'un de ses scénarios?

Pourtant cet homme produit inlassablement dans les segments commerciaux porteurs de la science fiction,de l'ésotérisme,de la théologie,et de l'histoire.

Comment une oeuvre papier aussi lourde,n'a pu le hisser à l'Académie Française,ou à celle des Sciences,ou à la reconnaissance d'une seule université de province?


mariejeannejourdan 22/04/2010 22:15



Sans ces revues, il y aurait un peu plus de gens qui croient que "la terre est plate", ou qui goberait toutes les manipulations politiciennes de l'histoire.



Présentation

  • : Cartographie
  • Cartographie
  • : cartographies géopolitiques crées d'après le roman "le temps des révélations".voir site: http://marie_jeanne_ jourdan.publibook.com Roman à thèmes: sociologie, philosophie religieuse, cataclysme planétaire et organisation sociale à l'échelle planétaire permettant d'y faire face.
  • Contact

Profil

  • mariejeannejourdan
  • Ce blog décrit le monde utopique des "écolo-babistes", d'après le roman le temps des révélations, édition site publibook.
  • Ce blog décrit le monde utopique des "écolo-babistes", d'après le roman le temps des révélations, édition site publibook.

Recherche

Archives

Pages