Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 novembre 2010 5 12 /11 /novembre /2010 08:43

Comme il est troublant de constater combien mythes et légendes sorties de l'imaginaire semblent le reflet d'une réalité historique de la nuit des temps comme le reflet des étoiles observées par les astronomes qui nous viennent d'une lointaine galaxie, si loin que même à la vitesse de la lumière, elles ne sont le reflet d'un passé au lointain à une époque où le premier hominidés n'existait pas.

Tout y est : depuis la naissance du temps de la mythologie égyptienne qui lie l'apparition de la vie à l'apparition d'un monde ordonné, de Cnossos dieu grec originel qui dévore ses enfants et les légendes d'ogres de tout temps, et la certitude que l'anthropophagie est liée à l'histoire des premiers hommes, de la terrible sélection pour la survie dont homo sapiens semble un survivant de bon nombre d'extinctions massives au sein de la branche des hominidés et la notion religieuse datant de St Paul où les élus ne sont qu'une poignée de grains de sable du sable du désert, idées reprises par Luther et la notion de grâce.

 

Dans link larecherche, Trenton W holliday, évoque l'hybridation des hominidés, notamment homme du Néanderthal et homo sapiens, au moyen orient il y aurait 100 000 ans.

Cela ne me surprend pas, bien avant que l'on ne parle de 1 à 4 °/° de gènes hérités de Néenderthal, j'avais déjà remarqué que même en France, des individus présentaient certaines caractéristiques attribuées à Néanderthal, l'hybridation de diverses branches d'hominidés expliquerait mieux la grande variété du phénotype de l'homme actuel.

Je me suis interressé à Néanderthal, notre cousin qui a survécu si longtemps à de rudes variations climatiques, et je me suis demandé si un jour, homo sapien ne connaîtra pas lui aussi la même triste fin en cas d'éruption volcanique titanesque. Je vous fais part de mon commentaire à cet article, et j'espère recceuillir des avis avisés:

 

Bonjour, je crois qu'il y a une erreur dans votre texte(j'en fais moi aussi, oubliant un jour trois zéro dans un nombre), vous écrivez Néanderthal a vécu de -700 000 à -250 000 au lieu de 25 000, le dernier squelette de Néenderthal étant daté à 24 ou 28 000 sur le rocher de Gibraltar.
D'autre part je croyais que les pro-néanderthaliens ont existé à partir de -950 000(angleterre homme de heidelbergensic je crois) mais que Néanderthal ne commence que vers -300 000, et que l'ensemble des caractères spécifiques à Néanderthal ne sont fixés que vers -130 000.
Je voudrais également précisez mon texte dans le commentaire:je me demande si dans un premier temps, il y a 100 000 ans comme vous dites, homo sapiens et néanderthal se seraient métissés dans un premier temps(examiner les représentations de ceux que les égyptiens de l'antiquité appelaient les asiatiques -populations du moyen orient- et qui ne ressemblaient pas du tout à ce que nous aujourd'hui reconnaissons comme asiatiques); peut être du fait que comme le gorille, le mâle dominant chassait les autres mâles ou que des femelles fuyaient parce que si le mâle dominant est renversé, son rival tue sa progéniture. Ce mode de reproduction appauvrit la diversité génétique côté mâle, et donc si il y a 75000 ans, la caldeira de Tobra tua un grand nombre d'hominidés, ce sont ceux dont le patrimoine génétique était le plus pauvre qui ont été éliminés, c'est à dire néanderthal, si les homo sapiens mâles se reproduisaient tous comme les chimpanzés. Affaiblie par cette diminution de population, les groupes néanderthaliens, du fait de la glaciation détruisant la couverture végétale, durent subir les attaques de grands groupes organisés d'homo sapiens ou de métisses qui volaient leur chasse ou pratiquèrent une anthropophagie de survie. D'autre part l'anthropophagie qui était déjà le fait d'homo antécessor, il y a 800 000 ans, du fait de la maîtrise du feu s'est répandu dans des groupes comme Néanderthal dont l'incisive n'est pas celle d'un carnivore, mais d'un herbivore, c'est peut être là l'origine de la première affection à prion comme le kuru qui affectaient les populations cannibales de nouvelle guinée, ou la maladie de la vache folle parce qu'un herbivore mangea des farines animales. 

 

lire également: Connaitrons nous la même fin que l'homme du Néanderthal?

 

                           Version nutritionnelle écolobabiste: mangeons suivant qui nous sommes.


Partager cet article

Repost 0
Published by mariejeannejourdan - dans préhistoire paléanthologie
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Cartographie
  • Cartographie
  • : cartographies géopolitiques crées d'après le roman "le temps des révélations".voir site: http://marie_jeanne_ jourdan.publibook.com Roman à thèmes: sociologie, philosophie religieuse, cataclysme planétaire et organisation sociale à l'échelle planétaire permettant d'y faire face.
  • Contact

Profil

  • mariejeannejourdan
  • Ce blog décrit le monde utopique des "écolo-babistes", d'après le roman le temps des révélations, édition site publibook.
  • Ce blog décrit le monde utopique des "écolo-babistes", d'après le roman le temps des révélations, édition site publibook.

Recherche

Archives

Pages