Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 mai 2014 5 02 /05 /mai /2014 18:54

- Pour ceux que les premiers chrétiens nommaient les "demi -juifs", c'est à dire des juifs reconnaissant Jésus comme prophète, Jésus est un prophète servant le "vrai Dieu", pour les chrétiens disciples de Paul, "l'évangéliste des païens" et donc de l'église primitive qui donnera naissance à l'église catholique et romaine, Jésus est Dieu fait homme durant le temps de son apostat, pour certaines communautés chrétiennes et pour l'Islam, il est un homme parfait sur lequel le verbe de Dieu est descendu sous la forme d'une colombe(baptême par St Jean le baptiste). Jésus, lui, se déclare comme "le fils de l'homme" que signifie ce terme?

- Rapellons tout d'abord qu'il définit le terme " fils de Dieu" :

Quand Jésus vit la foule qui le suivait, il gravit la montagne. Il s'assit et ses disciples s'approchèrent.
Alors ouvrant la bouche, il se mit à les instruire. Il disait: "...heureux les artisans de la paix, ils seront appelés
"fils de Dieu"...
- évangile de St Matthieu 5-1,12

On ne peut être plus clair: Dieu veut la paix, Dieu est père et reconnait pour fils les hommes faisant sa volonté.
Donc l'appelation "fils de Dieu" n'est pas un qualificatif propre à Jésus et ne sous entend pas une "nature divine"!
Jésus refusera ce qualificatif d'ailleurs, sauf au moment du procès où le sacrificateur lui demande:" je t'adjure par
le Dieu vivant de nous dire si tu es le Christ, le fils de Dieu." Jésus répond "tu l'as dit",...(Matthieu 26, 57 - 27,2)
Suite à quoi il est condamné pour blasphème. Ce qui signifie que Jésus revendique ce qu'il fait au nom de Dieu et
 mérite donc à ce moment là d'être appelé "fils de Dieu". Hors le chef d'accusation principal rapporté par des témoins
 est celui de profanateur pour avoir déclaré: "je puis détruire le temple de Dieu et le rebâtir en 3 jours". Donc Jésus revendique au nom de Dieu un acte contre le temple; détruire le temple pouvait être considéré comme un acte de banditisme, rebâtir en 3 jours comme une fanfaronnade sacrilège, mais revendiquer cela en tant que disciple de Dieu fait de lui un hététique, un apostat. Ce qui explique sa condamnation par mort infâmante sur la croix, et le fait que la foule préfèrera voir gracier un bandit comme Barabas plutôt que Jésus jugé comme bandit et apostat.

On peut cependant se demander comment, lui, un artisan de la paix, entend s'y prendre pour détruire le temple et le rebâtir en trois jours! Et c'est aussi la question que se pose dans l'évangile ceux qui l'entendent. Il faut se souvenir de la seule action "violente" relatée par l'évangile concernant Jésus: lorsqu'il chassa les marchands du temple, "la maison de son père" dit - il(arte:les marchands d'animaux pour les sacrifices rituels étaient installés sur le Mt des oliviers, afin de pouvoir mieux les taxer, les sacrificateurs les firent installer dans la cour du temple, ce qui apparut comme un sacrilège aux yeux de certains juifs pieux comme Jésus, considérant que l'argent corrupteur ne saurait trouver sa place dans la "maison de Dieu"). Jésus donc, en prétendant détruire et reconstruire un temple qui selon l'évangile de St Jean aurait été bâti en 46 ans, il ne s'agit pas du monument, mais il prétend lutter contre la corruption, assainir les finances, afin de ne pas voir la cour du temple transformé en foire à bestiaux, c'est le fonctionnement du temple qu'il entend changer, voir peut être ceux qui l'administrent..!

Et il fait cela parce qu'il est le " Fils de l'homme", comme il se nomme à de multiples reprises, parole énigmatique...

Devinette pourtant facile à deviner: les juifs sont sous administration romaine, peu avant la Pâque juive, Jésus fait une entrée triomphale sur un ânon, la foule jette des rameaux sur son passage, un épisode évoquant sa légitimité à revendiquer la royauté de la lignée davidique. Hors, souvenons nous qu'il est un "artisan de la paix", il entend y arriver par la ruse, il ne veux heurter directement les romains en se proclamant roi et déclencher une répression sanglante. Il a recours au titre de "Fils de l'homme", de même le fils fait la volonté du père, le(s) fils de Dieu, celle de Dieu, "le Fils de l'homme" fait donc celle de l'homme, c'est à dire, il gouverne non pour dominer(souvenons nous qu'il veut servir à table ses apôtres et lave leurs pieds poussiéreux comme un serviteur) mais pour répondre aux aspirations de son peuple, peuple qui se soumet à la volonté de Dieu.

Il apparait que pour lui, le problème n'est pas tant les romains, il semble s'être fait des appuis chez les romains, en guérissant la fille d'un romain légionnaire, et dans l'évangile de St Matthieu, la femme de Ponce Pilate lui fait dire tandis qu'il siègeait au tribunal: " ne te mêle point de l'affaire de ce juste, car, à cause de lui, j'ai été très affectée en songe". Selon St Matthieu, Ponce Pilate ne retient aucun crime contre Jésus, tente de le sauver en proposant à la foule de libérer pour la Pâques un prisonnier et de choisir entre Barabas ce bandit et Jésus, mais la foule réclame Jésus le croyant coupable d'apostat, et Ponce Pilate le lui livre "en se lavant les mains", signifiant par là qu'il refuse d'être responsable du sang versé, ilcède pour éviter une émeute. Cependant, la peine capitale ne pouvant être appliquée que par le pouvoir romain, Ponce Pilate va humilier la caste sacerdotale en placardant: "jésus, roi des juifs", car la peine capital par cruxification était le sort des rebelles au pouvoir romain et non pas le crime d'apostat dont il n'avait que faire. Ainsi, Ponce Pilate réalisait un doublet: il éliminait un prétendant royal, un espion ayant pu le renseigner sur l'entrée triomphale de Jésus à Jérusalem peu de temps précédemment, il affaiblissait un peu plus la classe sacerdotale puisqu'elle livrait au pouvoir séculier de Rome un prétendant royal sans que le sacrilège soit reconnu( la femme de Ponce Pilate informe en fait ce dernier que Jésus est intègre et en opposition à la cupidité des sacrificateurs) par le pouvoir romain, la classe sacerdotale apparaissait ainsi comme corrompu et totalement asservi à Rome!

Guère étonnant que 70 ans plus tard éclate la révolte des zylotes contre le temple, violente et meurtrière contrairement à la volonté de Jésus qui refusait qu'un juif tire le glaive contre un juif, et rien d'étonnant que le pouvoir romain réprime avec violence l'émeute, un temple indépendant de Rome ne pouvant que prêcher contre Rome, puis la déportation de la population de Jérusalem.

 

lire: La religion des partisans de la Vie: l'écolo-babisme

Partager cet article

Repost 0
Published by mariejeannejourdan - dans comprendre les évangiles
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Cartographie
  • Cartographie
  • : cartographies géopolitiques crées d'après le roman "le temps des révélations".voir site: http://marie_jeanne_ jourdan.publibook.com Roman à thèmes: sociologie, philosophie religieuse, cataclysme planétaire et organisation sociale à l'échelle planétaire permettant d'y faire face.
  • Contact

Profil

  • mariejeannejourdan
  • Ce blog décrit le monde utopique des "écolo-babistes", d'après le roman le temps des révélations, édition site publibook.
  • Ce blog décrit le monde utopique des "écolo-babistes", d'après le roman le temps des révélations, édition site publibook.

Recherche

Archives

Pages